Jean-Sebastien is Bach

Chaque dimanche, à dix heures du matin, la Comtesse et son fidèle Henri, vous attendent sur Ida Radio Bach pour écouter des joyaux de Jean-Sebastien Bach.

Radio Bach : le dimanche profondément léger sur idaradio

Par delà le beau, par delà les émotions, par delà le spirituel, par delà le corps et l’esprit, par delà le sensuel, l’organique et l’abstrait : ainsi se présente le cantor de Leipzig, Jean-Sebastien, joyaux parmi les joyaux de la dynastie des Bach.

Il ne connut la gloire qu’en tant qu’interprète virtuose de son instrument fétiche, l’orgue. Ses compositions comme kapelmeister ou instructeur de prestige passèrent, sinon sous silence, sans grande reconnaissance. Comme tant de génies, la gloire des créateurs le couronnera de façon posthume. Son retour en Grace aura lieu au dix neuvième siècle, à la faveur d’une partition hasardeusement offerte à Mendelssohn. C’est ainsi, via le romantisme, que la plus sobre et la plus dépouillée des œuvres musicales, rencontrera la postérité.

Radio Bach indémodable génie

Bach est indémodable comme la couleur bleue, le cercle, la forêt, l’amour ou le vin sont indémodables. Plus que toute autre, la musique de Bach part d’en haut et reste en haut. Pour l’écouter, on hausse l’esprit comme on tournerai ses yeux vers le ciel. Et l’esprit est captivé, hypnotisé, comme le regard par des vagues ou les nuances du ciel.

L’articulation des notes et des sonorités dans l’oeuvre de Bach forme des figures complexes et teintées d’évidence. Comme une nuit aoûtienne, elle permet de deviner l’infini, ce qui se trame ; Sans en violer, jamais, le sens ou le mystère.

Nous souhaitons Bach à l’humanité. Si cette petite émission pouvait le révéler à une personne seulement, l’aventure idaradio ne saurait être considérée comme un échec.

Rendez-vous dimanche !

%d blogueurs aiment cette page :