La maison de la radio : tout savoir

Architecture de la maison de la Radio

Le bâtiment comprend une couronne à paroi de 500 mètres avec une tour de 68 mètres à l’intérieur. Sa forme extrêmement spécifique a motivé les logotypes progressifs de Radio France, les logotypes surnommés « Griddle », en raison de l’état même du lieu de la radio et de ce découpage encadré par la tour.

Nonobstant les administrations principales de Radio France, et en plus des administrations et des studios de certaines de ses stations, et RFI, la maison abritait une galerie engagée dans la diffusion, la télévision et les systèmes d’enregistrement sonore, une soixantaine de studios d’enregistrement et un studio bien connu, « Studio 102 ». Il dispose d’un salon d’exposition symphonique, la salle Olivier-Messiaen. Depuis novembre 2014, il dispose d’une salle de réunion avec 1 461 sièges (sur le site des studios précédents 102 et 103) et d’un théâtre avec 856 sièges.

Depuis son développement, son avantage de 100 000 m2 à partir de 600 mètres de profondeur ennuyeux, lui permettant de se réchauffer avec la vitalité géothermique. L’eau séparée du bol d’Albien à une température de 27 ° C fournit tout le cadre de réchauffement. L’eau, avant d’être libérée à 7 ° C dans les égouts de la population générale, est utilisée pour contrôler l’arrangement de refroidissement des vrais studios de radio et de télévision situés dans la «petite couronne» du bâtiment.

La Maison de la Radio est l’une des puissantes structures parisiennes à avoir une maison de sécurité nucléaire, à peu près la même que l’Élysée Palace, le Ministère de l’Economie et des Finances dans la région de Bercy (douzième arrondissement), ou le fonctionnement du Ancien ministère de l’Air situé à la Cité de l’Air sur le boulevard Victor.

Maison de la radio : une histoire

Le développement d’un travail pour les administrations de la radio et de la télévision a été choisi dans les années 1950. En 1952, l’État a gagné l’endroit connu pour le seizième arrondissement de Paris sur les rives de la Seine, autrefois une usine de gaz, négligée en 1928, puis un stade. Les arrangements sont établis par le modéliste Henry Bernard.

La maison de la radio : tout savoir

La maison de la radio a été initiée le 14 décembre 1963 par Charles de Gaulle2,3, président de la République française, sous la direction d’André Malraux, ministre d’État aux affaires culturelles.

La maison était progressivement le commandement central de la Société française de radiodiffusion (RTF) de janvier 1964 au 27 juin 1964 et, après cela, de l’Autorité de radiodiffusion française jusqu’au 31 décembre 1974. Elle abrite l’administration, les administrations et les studios de la radio de l’Office , Et aussi quelques amphithéâtres utilisés régulièrement comme studios de télévision.

À la saison de la séparation de l’Autorité française de radiodiffusion (ORTF) le 1er janvier 1975, elle a été accordée à Radio France et a pris le nom de « Maison de Radio France ».

La cinquantième commémoration de la maison de Radio France a été félicitée le 14 décembre 2013 par un discours du président de la République française et une exécution par Eddy Mitchell.

Le 31 octobre 2014, la radio a été frappée par un véritable incendie. Les prémisses des septième et huitième histoires en faveur de l’entrée F étaient concernées; Ce qui fut rétabli comme un aspect majeur de la modernisation de la Maison de la Radio. Les projets des stations de Radio France ont été suspendus pendant près de deux heures (de 12h40 à 14h10) après la clôture du personnel. Au milieu de cette période, les stations communiquent un programme mélodique.