Orchestre Philharmonique de Radio France : le champion

OPR d’hier à aujourd’hui

Son point de départ est l’Orchestre Radio-Symphonique, constituée en juin 1937 et dépendue du réalisateur Rhené-Baton. Après la négociation de la paix de juin 1940, de nombreux membres de la symphonie se sont retrouvés dans le Paris possédé, tandis que les administrations esthétiques de la radio se sont peu à peu recombinées à Marseille. Ce n’est que le milieu de l’année 1941 que Radio de Vichy a reproduit un autre ensemble parisien, l’Orchestre Radio-Symphonique de Paris, poumon de la musique à Radio France, à la suite de l’audition de 120 artistes devant un jury sous l’administration d’Alfred Cortot. En 1947, cet Orchestre symphonique de radio a été placé sous l’expertise d’un directeur immuable, Eugène Bigot. Il s’est transformé en Orchestre Philharmonique de la radiodiffusion française en 1952 et après celui de l’ORTF en 1964. Il a été placé sous l’obligation de Radio France le 1er janvier 1975 et a été rétabli en 1976 en tant que New Philharmonic Orchestra (NOP) par Pierre Vozlinsky , Chef de musique de Radio France, en accord avec l’auteur Gilbert Amy (qui était déjà le chef des administrations mélodiques de la radiodiffusion avant la disparition de l’ORTF) qui était son premier musicien. Ce redéfinissement semble avoir été préparé pendant un bon moment, et son association stupéfiante a été dotée de Jean-Pierre Guillard, maître artiste et individu de la Cour des comptes. Il est par la suite tout à fait inattendu que cette refusion réagit aux réactions définies par Pierre Boulez contre l’inflexibilité des développements symphoniques conventionnels. Le NOP intègre alors des personnes de l’Orchestre Philharmonique précédent, de l’Orchestre Lyrique et de l’Orchestre de chambre d’André Girard. L’énorme nombre de ses individus pourrait à la longue le diviser en quelques développements; Il semble que c’est dans cette association que l’expression «ensemble avec géométrie variable» a d’abord été utilisée. Pour compléter la disparition de l’Orchestre Lyrique, la saison lyrique établie par Jean Pierre Marty en 1974 s’est déroulée jusqu’en 1981 avec l’effort coordonné du NOP et de l’Orchestre National de France. Le NOP a été rebaptisé Radio France Philharmonic Orchestra en 1989. Après Gilbert Amy, les chefs mélodiques de la symphonie étaient Marek Janowski, Myung-Whun Chung et, depuis 2015, Mikko Franck.

L’Orchestre Philharmonique de Radio France : étoile parmis les étoiles

Myung-Whun Chung peut être charmé de voir l’Orchestre Philharmonique de Radio France aujourd’hui perçu comme un élément de premier plan parmi les plus importantes phalanges européennes. Les dix dernières années ont été mises en évidence par diverses visites mondiales sur toutes les masses terrestres: Europe, Russie (Moscou et Saint-Pétersbourg), Asie (Chine, Corée et Japon), États-Unis, Amérique latine, Moyen-Orient (Abu Dhabi).

Les artistes de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung sont des Ambassadeurs de l’UNICEF depuis septembre 2007. Sous le titre de Myung-Whun Chung, les artistes de Radio France Philharmonic Orchestra et les artistes de Maîtrise Of Radio France ont enregistré le premier Forme de la chanson mondiale de dévouement de l’UNICEF créée par le Canadien Steve Barakatt.